La pneumonie : comment se prémunir de l’infection ?

Une femme qui respire de l'air pure

La pneumonie est une infection des voies respiratoires qui se traduit le plus souvent par une inflammation des alvéoles et des bronchioles. Elle touche essentiellement les personnes qui présentent des signes de fragilité au niveau de leur système immunitaire telles que les nourrissons ou les seniors de plus de 65 ans. La pneumonie est une maladie potentiellement grave et il existe des possibilités pour se protéger.

 

La pneumonie peut se manifester n’importe quand chez n’importe qui. En revanche, elle est plus fréquente chez les personnes ayant des défenses immunitaires plus faibles. Avant l’âge de deux ans ou après l’âge de 65 ans par exemple, il n’est pas si anodin d’être confronté à la maladie. De la même manière, une personne souffrant d’une maladie pulmonaire préexistante telle que de l’asthme ou la mucoviscidose, sera plus facilement sujette à la maladie. Enfin, les fumeurs présentent également de nombreux risques à être infectés par la pneumonie.

 

Les différents symptômes

La pneumonie se manifeste par le biais de plusieurs germes ; les pneumocoques (bactéries), un virus ou un champignon. Ces différents germes présents dans l’air son inhalés par voie respiratoire et donne lieu à une infection aiguë des poumons.

Les premiers symptômes de la pneumonie sont de la fièvre, une toux sèche qui devient grasse et des essoufflements qui donnent lieu à des douleurs dans la cage thoracique lors de la respiration.

Au bout d’un certain temps, s’ils ne sont pas traités, ces symptômes provoquent des insuffisances cardiaques ou respiratoires et parfois même à des maladies rénales. Il est alors nécessaire d’être hospitalisé pour éviter un manque d’oxygène dans le sang et une baisse importante de la pression artérielle.

 

Un style de vie pour se prémunir

La pneumonie est une maladie contagieuse qui peut se transmettre par voie orale, mais aussi lors d’un simple contact. Il est donc important d’adopter certains comportements afin de se prémunir de la maladie :

  • Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon pour éviter le développement des germes.
  • Utilisez des mouchoirs en papier à usage unique à jeter dans une poubelle munie d’un couvercle.
  • Evitez de partager les objets de la vie quotidienne avec des personnes présentant des risques.
  • Aérez votre domicile au minimum une fois par jour et conserver la température aux alentours de 19°.
  • Couvrez vous en conséquence lorsque vous aller à l’extérieur et évitez au maximum les chocs thermiques.

 

Le vaccin contre la pneumonie

Même en prenant toutes ces précautions, le meilleur moyen de se protéger contre la pneumonie est la vaccination :

  • La vaccination contre la pneumonie, selon le calendrier de vaccination.
  • La vaccination contre la grippe chez les plus de 65 ans et les personnes qui présentent un risque élevé.

 

Quelle prise en charge ?

En France, la plupart des vaccins obligatoires ou recommandés sur prescription médicale sont remboursés par la Sécurité Sociale. C’est le cas pour la vaccination contre la pneumocoque et celle contre la grippe. Prise en charge à 60 %, elles peuvent être intégralement remboursées pour certaines catégories de la population recommandée (les plus de 65 ans).

Dans les cas classiques, c’est la mutuelle qui s’occupe d’indemniser le reste à charge (ticket modérateur).

 

Nota benne : Certaines complémentaires santé remboursent intégralement certains vaccins qui ne sont pas remboursés par l’assurance maladie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *