Des difficultés d’accès aux soins pas seulement financières

Un medecin écrivant sur l'ordinateur

 

Des frais médicaux trop élevés, des consultations chez le médecin qui augmentent et récemment la généralisation du tiers payant, les difficultés financières ont longtemps été la cause principale des difficultés d’accès aux soins.

Cependant, une récente étude menée par le cabinet de conseil « jalma », spécialiste de l’économie de la santé, semble révélée que la nouvelle cause principale des difficultés d’accès aux soins vient de son fonctionnement. Le problème viendrait donc du système en lui-même ?

 

Des difficultés d’accès aux soins dues au système

Pour les seniors sondés, il semblerait que le manque de médecins dans certaines zones du territoire sois la cause des nombreuses difficultés d’accès aux soins. Plus que le nombre de médecins, c’est le nombre de chirurgiens, dentistes ou encore ophtalmologues qui pose problème. Dans 55 % des cas le problème ne vient pas au moment du règlement, mais au moment de la consultation en elle-même au vue du manque d’effectif.

En plus des problèmes d’effectif, on constate également sur le territoire des délais d’attente pour accéder aux soins extrêmement longs. Les délais peuvent aller jusqu’à 6 mois pour un rendez-vous chez l’ophtalmologue.

 

Des problèmes financiers qui persistent

Bien que la question du financement ne soit pas la première réponse des seniors sondés, le manque d’implication de la Sécurité Sociale reste un problème récurrent pour 36% d’entre eux. Des délais de remboursements longs, une généralisation du tiers payant et une communication trop faible, la Sécurité Sociale vulgairement appelé la Sécu, reste un acteur majeur ne pouvant solutionner les difficultés d’accès aux soins.

De même, le reste à charge souvent important représente un frein pour les assurés. Les complémentaires santé fonctionnent en parallèle de la Sécurité Sociale. Si les délais son parfois long pour les remboursements de l’assurance maladie, ceux des complémentaires le sont d’autant plus.

 

Une satisfaction vis-à-vis du système

Le paradoxe que révèle l’étude, c’est qu’a une écrasante majorité, 96 % des interrogés, le système de santé Français semble être très satisfaisant.

Cette affirmation se vérifie par le fait que 86 % des seniors sont en bonne santé bien que 75 % d’entre eux prennent quotidiennement des médicaments et que près de 33 % d’entre eux souffre d’une maladie chronique.

Le système de santé n’est donc pas un problème en soit, bien au contraire il est très satisfaisant et c’est l’éventualité d’un disfonctionnement qui fait naître des inquiétudes chez les seniors interrogés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *