Médecine douce : Quelle prise en charge ?

Les médecines douces sont employées depuis des millénaires pour traiter un certain nombre de pathologies et favoriser le bien-être. Véritable marché parallèle, elles ont le vent en poupe notamment auprès des seniors, et pourtant, encore aujourd’hui, ces spécialités ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale.  En revanche certaines mutuelles peuvent les prendre en charge.

 

Les médecines douces : définition

Le terme « médecines douces » englobe plusieurs spécialités telles que l’acupuncture, l’ostéopathie, l’homéopathie, l’aromathérapie, la naturopathie et bien d’autres.

Ces médecines font uniquement appel à des techniques et substances naturelles. Elle peuvent avoir une vocation préventive dans un cadre de soin hors des références de la médecine classique, mais sont aussi utilisées dans les hôpitaux, comme l’hypnose.

La prise en charge des médecines douces

Toutes les thérapies ne sont pas reconnues par la Sécurité Sociale et ne sont donc pas toutes remboursées par l’Assurance Maladie.

L’acupuncture et l’homéopathie sont prises en charge par la Sécurité sociale, les autres spécialités telles que l’ostéopathie, la naturopathie ou encore l’hypnose ne sont pas officiellement reconnues par le système de santé français. Lorsque la médecine douce est pratiquée par un médecin conventionné – par exemple un médecin généraliste homéopathe ou acuponcteur – la consultation peut être remboursée par la Sécurité sociale sur la base du tarif de convention. Le complément étant pris en charge par la mutuelle. 

Les autres médecines dites douces sont exclues du remboursement des frais médicaux de la Sécurité sociale, mais certaines mutuelles santé proposent leur prise en charge.

Médecine douce : quelle mutuelle choisir ?

Bien que peu reconnues pas l’Assurance Maladie, le marché des médecines douces et du bien-être se porte très bien et ne cesse de croître. C’est pourquoi certaines mutuelles proposent désormais des solutions de remboursement pour ces pratiques naturelles. Elles présentent généralement des offres sous forme de forfait annuel. Les forfaits proposés peuvent aller du simple au triple. En contrepartie, ces médecines préventives permettent de contribuer à diminuer les frais de soins médicaux classiques.

Avant de souscrire une mutuelle, veillez à bien vérifier la liste des spécialités qui peuvent être remboursées : elle peut varier d’un contrat à un autre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *