Le décès, des solutions pour une bonne protection

Il est difficile voir impossible d’anticiper des éventuelles coups durs. C’est pourquoi il est nécessaire de se prémunir auparavant grâce à des contrats dits de prévoyance, qui vous couvre financièrement vous et vos proches.

Au travers de tel contrat, les compagnies d’assurance prennent en comptent l’âge du souscripteur ainsi que le capital à investir. Bien évidemment plus on souscrit tard en demandant un capital élevé, plus les primes d’assurance seront élevées. Il peut donc être intéressant de s’y prendre assez tôt pour prétendre à des tarifs préférentiels pouvant parfois se révéler très avantageux au moment où le capital doit être versé.

 

L’assurance obsèques ou convention obsèques

La fonction d’une assurance obsèques, aussi appelée convention obsèques, est de prendre en charge tous les frais, taxes ainsi que les dépenses liées à l’organisation des obsèques de l’assuré. Le coût des obsèques est de plus en plus important et s’élève en moyenne à 3500€. Souscrire à ce type d’assurance permet de financer ses obsèques de son vivant, sous réserve du versement d’une prime, afin de couvrir financièrement ses proches contre des dépenses importantes arrivant à un moment déjà difficile.

A noter, l’assurance obsèques permet également à l’assuré d’organiser soit même ses obsèques pour qu’il puisse faire respecter ses dernières volontés.

En ce qui concerne le versement de la prime, il existe trois possibilités différentes :

  • Soit il décide de verser l’intégralité de la somme qu’il souhaite allouer au financement de ses obsèques.
  • Soit il paye des cotisations à échéance (mensuelle, semestrielle ou annuelle) jusqu’à ce qu’il ai atteint le montant prédéfini à la souscription du contrat.
  • Soit il paye des cotisations à échéance (mensuelle, semestrielle ou annuelle) jusqu’à ce qu’il décède ou choisisse de mettre fin au contrat.

Au moment du décès de l’assuré, les bénéficiaires nommé au moment de la souscription ou bien la société de pompes funèbres désignée dans le contrat obsèques, se voient versé la somme totale due.

 

L’assurance décès

L’assurance décès peut quant-à elle se comparer à une assurance vie. Contrairement au capital acquis avec une convention obsèques, le capital acquis dans le contrat d’assurance décès n’est pas forcément réservé au règlement de tous les frais liés aux obsèques.

L’assuré à la possibilité de s’assurer sur un capital bien plus élevé qu’avec une assurance obsèques. Ainsi il est possible de rembourser un crédit immobilier ou d’autres dettes en souscrivant à un tel contrat.

En choisissant certaines garanties, il est possible de se protéger contre la perte d’autonomie. Comme tout contrat de prévoyance, en cas de coup dur, c’est l’assurance qui transformera le capital en rente pour compenser la perte de revenu lié à la perte d’autonomie.

En ce qui concerne le versement de la prime, les solutions sont assez similaires à celle d’un contrat d’assurance obsèques :

  • Soit le contrat est « temporaire » et l’assuré peut alors choisir de verser intégralement le capital ou bien opter pour des cotisations à échéance. Dans ce cas, si le contrat se termine et que l’assuré n’est pas décédé ont dit que le contrat est à fond perdu et aucun capital ne sera versé.
  • Soit le contrat est dit « vie entière » et l’assuré paye alors une prime à échéance toujours un peu plus élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *