Comment gérer une assurance vie

Chaîne de pièces illustrant les taux d’intérêts

L’assurance vie est un contrat d’épargne qui permet à un souscripteur de placer son argent afin de le faire fructifier sur une durée déterminée ou durant toute sa vie. Un tel contrat peut permettre de se constituer une épargne précaution, pour compléter les revenus une fois à la retraite ou bien transmettre un patrimoine et bénéficier des avantages fiscaux.

En effet, l’atout principal d’un contrat d’assurance vie est le fait qu’il dispose d’un cadre fiscal très attractif pour transmettre un patrimoine ou même pour effectuer des retraits puisque l’épargne reste disponible à tout instant.

Mais avec les nombreuses possibilités qu’offrent les assurances vies, comment faire les bons choix ? La Rubrique « L’assurance vie » du site Enjeux Seniors est là pour vous orienter au mieux et répondre à vos interrogations. Voici quelques recommandations de gestion de votre contrat.

 

La Prise de valeur avec le temps

A l’image d’une bouteille de vin, un contrat d’assurance vie se bonifie avec le temps. Il faut être capable d’anticiper les besoins de retrait ou de transmission de patrimoine pour pouvoir bénéficier au maximum de la fiscalité du contrat d’assurance vie. Effectivement huit ans après l’ouverture d’un tel contrat, la taxation des intérêts est de 7,5 % après l’application d’un abattement de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour une personne en couple.

 

Le choix d’imposition

Tel qu’énoncé précédemment, après huit ans de contrat la taxation des intérêts est de 7,5 % après abattement en appliquant le prélèvement libératoire. Durant les quatre premières années du contrat la taxation s’élève à 35 %, puis 15 % les quatre années qui suivent sans aucun abattement préalable.

En choisissant de déclarer les intérêts dans la déclaration de revenus il arrive que les taux de taxation soient plus avantageux selon les tranches d’impositions (14 % et 30 %). Ceux qui sont imposables sur les tranches les plus hautes (41 % et 45 %) n’ont pas à se poser la question et vont préférer le prélèvement libératoire de l’assurance vie (35 %).

 

Le placement multi-support

Le contrat d’assurance vie fonctionne avec des placements sur des fonds en euros qui sont très sécurisés. Mais, il est possible d’établir son contrat d’assurance vie sur des placements en unités de compte qui proposent des taux d’intérêts beaucoup plus attractifs en contrepartie d’un risque plus élevé.

Pour trouver le bon équilibre entre rentabilité et sécurité, les assureurs proposent de nombreuses options de gestion gratuites. L’option la plus connue est « l’arbitrage » qui permet aux épargnants de transférer leur capital d’un placement à un autre gratuitement au moins une fois tous les ans. La seule limite à cette option est que la transaction s’effectue au mieux un jour après la demande et au pire deux semaines plus tard.

Chiffre clé sur la part des assurances vie en unité de compte

Il est possible de mettre en place un pilotage automatique de ces options. L’assureur se charge lui-même de faire fructifier le placement d’un assuré sur des fonds en unités de compte jusqu’à la somme qu’il aura défini dans son contrat pour ensuite la mettre en sécurité sur les fonds en euros. Ce service payant est gratuit dans les contrats de qualité proposés par les courtiers en assurances.

Le multi-contrat d’assurance vie

Contrairement aux autres placements financiers, il peut être préférable de posséder plusieurs assurances vie. La première raison est qu’il vaut mieux jouer la carte de la sécurité et séparer ces contrats dans différents établissement en cas de faillite d’une compagnie. Les fonds sont garantis jusqu’à 70 000 € par souscripteur, au-delà il faut donc séparer les fonds.

Une autre raison de posséder plusieurs assurances vie est de se garantir une meilleure lisibilité de son patrimoine. Un contrat peut servir à compléter votre retraite et un autre servira plutôt à transmettre votre capital à un bénéficiaire.

Bien sûr il existe de nombreuses autres possibilités de gestion pour optimiser au mieux son contrat. N’hésitez pas à contacter un courtier en ligne pour toute demande d’information complémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *