Les médecines douces ont la côte auprès des français

Une augmentation globale des recherches sur la santé

L’annuaire en ligne des Pages Jaunes a enregistré près de 1,4 milliard de requêtes sur l’année 2014, dont 245 millions de recherches ciblées vers les professionnels de la santé.  Face à de tels chiffres le site en ligne a décidé d’orienter une de ses études sur le thème de la santé.

L’objectif de cette étude était de constater l’évolution du nombre de requêtes entre l’année 2013 et l’année 2014. En un an le nombre de recherche sur le thème de la santé à augmenter de 17,8%.

Il y a près de 402 000 professionnels de la santé référencés sur le site des Pages Jaunes. En étudiant de plus près le baromètre des requêtes, il est possible de distinguer qui sont les professionnels les plus recherchés sur l’année 2014. Ainsi les généralistes représentent près de 34,1 millions soit 13,9% des recherches, les dentistes 24,5 millions soit 10% et les kinésithérapeutes 15,2 millions soit 6,2%.

Sur les moteurs de recherche les requètes d’informations sur la santé sont plus nombreuses que les requètes d’informations sur les hobbies.

Le Boom des requêtes en médecine douce et de certains spécialistes

En se penchant sur les requêtes de médecine douce, il ressort clairement une nette évolution des recherches puisque entre l’année 2013 et l’année 2014 elles ont augmenté de 61% pour atteindre aujourd’hui les 4,8 millions de recherche soit 2% des recherches sur la santé.

Les sophrologues, (735 000 recherches et une augmentation de 4% par rapport à 2013), les hypno thérapeutes (197 000 recherches et une augmentation de 62% par rapport à 2013) et les magnétiseurs (275 000 recherches et une augmentation de 52% par rapport à 2013) sont les spécialités qui progressent le plus en termes de recherche de santé.

Tous ces chiffres montrent que de plus en plus de français se dirigent vers ces méthodes de soin non-traditionnelles, d’autant plus que ce phénomène peut réellement être considéré comme une tendance quand on voit que le nombre de recherches liées aux médecines douces a plus que doublé entre 2011 et 2014 (+102%).

Ce phénomène va de pair avec le fait que les Français sont toujours plus soucieux de leur santé ainsi que de leur bien-être et préfèrent avoir recours à des méthodes plus naturelles.

 

La mutuelle santé et les médecines douces

Selon une étude de l’Ifop, et malgré des résultats qui datent un peu (2007), celle-ci nous permet de remarquer l’engouement des Français pour la médecine non-traditionnelle avec près d’un français sur quatre (39%) qui y auraient recours. En revanche, ce secteur est toujours très mal couvert par la Sécurité Sociale. Faites donc attention au choix de votre mutuelle santé, car c’est celle-ci qui effectuera les versements complémentaires pour ces frais médicaux.

La plupart des Français se concentrent sur le trio : optique, dentaire et le remboursement des médicaments. Mais ce ne sont pas forcément sur ces domaines-là que les assureurs se démarquent. Prenez donc le temps de comparer à quelle hauteur vous serez remboursé par votre mutuelle santé sur les frais de médecine douce, l’hospitalisation ou la prévention (les cures thermales, les diététiciens).

Séance d'acuponcture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *