Le marché du vehicule neuf prend des rides

Le marché du vehicule neuf

44 ans en 1991, 49 ans en 2005, 54 ans en 2014 et déjà 55 ans pour 2015, l’âge moyen des acheteurs d’un véhicule neuf ne cesse d’augmenter depuis maintenant 15 ans. L’enquête baptisée “New Car Buyer Survey”, réalisée par un organisme indépendant, révèle encore une fois que l’âge moyen d’un consommateur désireux d’acheter un véhicule neuf augmente d’année en année. Parmi eux, plus d’un quart ont plus de 66 ans.

Résultats inquiétants ou nouvelle réalité du marché de l’automobile ?

 

Les marques Françaises réservées aux seniors

Les constructeurs Français, avec plus de 50% des parts de marché en France, sont fortement représentatifs de cette moyenne. Pour Citroën, l’âge moyen des acheteurs d’un véhicule neuf est de 60 ans, pour Peugeot 58 ans, pour  Renaud 56 ans et pour Dacia 55 ans. Pour autant ces mêmes constructeurs ne s’inquiètent pas. Les acheteurs sont des clients fidèles qui font confiance à la marque depuis de nombreuses années.

Au niveau international, cette moyenne a tendance à diminuer puisque des marques comme Audi et BMW ont respectivement des âges moyens pour des acheteurs de voitures neuves de 51 ans et de 52 ans. De même, Volkswagen à une moyenne enregistrée à 50 ans.

Ces chiffres peuvent s’expliquer par la nouvelle confiance placée dans ces modèles étrangers de la part des acheteurs les plus jeunes par rapport à leurs aînés.

Le véhicule neuf pour les seniors

Pour les moins de 25 ans, seulement 3% d’entre eux acquièrent un véhicule neuf et sont donc très faiblement représentés dans les classements.

Les seniors quant-à eux ont le champ libre pour influer dans ce classement. Leur situation est stable, ils ont un revenu qui leur permet d’assumer une telle dépense et son pour la plupart propriétaire de leur logement.

Ils ont besoin de confort pour leurs déplacements et le véhicule neuf répond parfaitement à leurs attentes.

 

Le marché de l’occasion

Le marché de l’occasion prend de plus en plus de place en France. Cela peut s’expliquer à travers  de nombreux éléments et notamment par l’aspect financier. En 2 000, une Clio neuve avait un prix établi à 13 650€, aujourd’hui une Clio c’est près de 19 500€. Les composants électroniques et les normes anti-pollution font que les prix se sont envolés ces dernières années.

Pour continuer dans ce sens, pour de nombreuses personnes, la voiture n’est plus un signe extérieur de richesse et l’on préfère dépenser son argent dans un logement ou dans des voyages.

Les jeunes sont d’autant plus concernés puisqu’ils sont les plus touchés par le chômage. En plus de cela, ils ont à payer leur permis et leurs assurances plus cher. N’étant pas propriétaire pour la plupart mais plutôt accédant ils n’ont pas les moyens ni même le besoin d’acheter un véhicule neuf.

 

Les transports en commun

De nos jours, 1 déplacement sur 2 ne se fait pas au moyen d’une voiture. Cette affirmation se vérifie grâce aux nombreux moyens de transports plus confortables et plus silencieux qui se développent. En 10 ans, la fréquentation des transports en commun a augmenté de 40%. Les utilisateurs n’ont plus le besoin de s’acheter une voiture neuve puisqu’ils ont accès à une panoplie de nouvelles possibilités moins coûteuses.

Pour suivre toute l’actualité sur l’automobile, retrouvez nous sur notre site comparer-les-assurances-auto.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *