Les séniors doivent pratiquer une activité physique

Pour les personnes âgées de plus de 65 ans pratiquer une activité physique de façon régulière est la bienvenue ! En effet, elle permet d’améliorer la capacité cardio-respiratoire, le système musculaire et osseux, de réduire le risque de maladies, de dépression et de limiter la détérioration de la fonction cognitive.

Cependant, la fréquence et l’intensité de l’activité seront choisies en fonction de l’état de santé de la personne.

sport

L’hétérogénéité de la population des seniors

La population des séniors se caractérise par une hétérogénéité qui est à l’origine du conditionnement  de la pratique d’une activité physique. On distingue 3 catégories, avec tout d’abord, les séniors en bonne santé, ils peuvent pratiquer une activité physique sans rencontrer de difficultés particulières et peuvent être considérés comme étant des sportifs de compétition.

Les séniors fragiles présentent des pertes en termes de capacités musculaires et cognitives. La pratique d’une activité physique sera pour eux le moyen de palier aux chutes, acquérir davantage de mobilité et de  souplesse. Enfin, les séniors malades, présentant des pathologies chroniques, la pratique d’une activité physique est considérée dans ce cas comme étant une prise en charge thérapeutique.

Les différents types d’activité physique

L’endurance, dans le but d’améliorer la capacité cardio respiratoire en privilégiant des sports tels que le vélo, la marche ou bien encore la natation. 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée au cours d’une semaine sont recommandées.

Des exercices de renforcement musculaire, pour améliorer la force musculaire à pratiquer chez soi sans forcer. Ils vont permettre d’améliorer l’équilibre et prévenir les chutes, ils sont recommandés au moins deux fois par semaine.

L’activité physique et les bienfaits sur le court terme

Les bienfaits sur le court terme sont principalement d’ordre psychologique, en effet, une activité physique procure une sensation de bien-être, permet une meilleure gestion du stress et contribue à un sommeil de meilleure qualité.

L’activité physique facteur de longévité

La pratique d’une activité physique permet de limiter l’apparition de maladies chroniques avec notamment les maladies cardiovasculaires, les cancers (du sein, de la prostate et du colon). Elle permet également de réduire le diabète ainsi que les risques d’obésité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *