Trop d’assurance, tue l’assurance !

Contrairement à certaines idées reçues, nous ne sommes pas obligés de souscrire à certaines assurances. La prévoyance est une bonne chose, mais dans certains cas, rien ne sert de cotiser pour des risques improbables ou pire, pour des risques qui sont déjà couverts par un autre de vos contrats.

Les assurances obligatoires

La responsabilité civile

Elle couvre les dégâts involontaires causés par l’assuré à une tierce personne. Dans le cadre de la responsabilité civile, vous êtes responsable de vos actes, de ceux de vos enfants, de ceux de vos animaux, des dommages causés par un mauvais entretien de votre logement (pour les propriétaires uniquement) et enfin des dommages dus à des objets que vous possédez. Elle est obligatoire car tout dommage causé doit être réparé.

La responsabilité civile couvre l’assuré et tous ceux vivant à son domicile de manière permanente, elle peut-être souscrite séparément ou dans le cadre de l’assurance habitation.

La responsabilité civile professionnelle

Elle convient aux entreprises pour couvrir les dommages pouvant être causés par leurs salariés à des clients, à des exploitations, ou encore à des biens. Ces assurances garantissent aussi le bon suivi des travaux de construction et couvrent les dépenses en cas de malfaçons.

La sécurité sociale

Notre régime général français couvre les risques dit “sociaux” ce qui comprend la santé, les accidents du travail, la vieillesse et la famille.

Toute personne qui habite et qui travaille en France doit cotiser à la sécurité sociale.

L’assurance habitation (MRH)

En général, elle couvre pratiquement tous les biens de votre logement et comprend la responsabilité civile. Elle est obligatoire lorsque vous êtes locataire en revanche elle ne l’est pas lorsque vous êtes propriétaire. Cependant, elle est fortement recommandée car en cas de sinistre les frais seront à la charge du propriétaire. L’assurance multirisque habitation couvre les dégâts liés au vol, aux incendies, aux tempêtes, aux dégâts des eaux, au vandalisme, aux bris de glace et aux catastrophes naturelles. Reportez-vous aux conditions générales pour vérifier les dommages couverts par votre assurance.

L’assurance de véhicules

En France, l’assurance d’un véhicule est obligatoire. Elle couvre l’assuré pour les dommages corporels et les dommages matériels qu’il a subis ou qu’il a causés. Cela dépend des niveaux de garantie qu’il a choisis. Contrairement à d’autres types d’assurances, le système de bonus-malus permet de voir si vous êtes un conducteur à “risques”.

Les mutuelles d’entreprises obligatoires

Les mutuelles d’entreprises participent au remboursement des frais de santé non pris en charge par la sécurité sociale. Elles sont mise en place par les employeurs et la cotisation est partagée entre salarié et employeur. Les tarifs des mutuelles d’entreprises sont en général avantageux car ils sont établis pour un groupe et non de façon individuelle. La mutuelle peut également prendre en charge le reste de la famille, pas uniquement le salarié.

L’assurance chômage

Obligatoire pour tous les salariés, les cotisations sont prélevées directement sur le salaire.

Assurance obligatoire

Les assurances facultatives

En général il s’agit des assurances individuelles comme les assurances décès par exemple. Il s’agit souvent d’anticiper d’éventuels risques encourus mais aussi de prévoir un capital pour l’avenir comme avec les assurances vie.

L’assurance scolaire

Elle couvre les dégâts subis ou causés par votre enfant. Il faut savoir qu’elle n’est pas obligatoire pour les activités scolaires prévues comme le sport mais exigée pour les sorties à l’extérieur. Elle vous sera demandé pour les activités extra-scolaire.

Les mutuelles santé

Contrairement à ce que l’on pense, elles ne sont pas obligatoires à titre individuel. Elles couvrent les dépenses non prise en charge par le régime général comme sur les lunettes ou l’hospitalisation par exemple. Les niveaux de garanties varient en fonction des besoins de l’assuré et peuvent inclure de la prévoyance en cas d’incapacité. Il est fortement conseillé d’avoir une complémentaire santé pour faire face aux accidents.

L’assurance obsèques

Ces contrats d’assurance sont destinés à financer les futurs obsèques de l’assuré dans le but de soulager la famille. C’est l’assuré qui détermine le montant du capital destiné à l’organisation des funérailles .

Les cas particuliers

Lorsque vous réaliser une demande de crédit, les établissements financiers peuvent vous obliger à souscrire à une assurance chômage ou décès pour pouvoir couvrir les futures traites. Cependant, ces assurances ne sont pas obligatoires mais les banques pourront vous refuser le crédit.

N’oubliez pas que votre carte bleue peut également couvrir certains risques. Les conditions varient en fonction de votre banque et de votre carte mais les frais de voyage peuvent être en général, couverts, ainsi que les dommages occasionnés à des tiers sur une piste de ski par exemple. Mais attention, pour en bénéficier vous devez effectuer vos règlements avec votre carte bleue.

Rappelons que la nouvelle « loi Hamon » vous permet maintenant de résilier dans les 14 jours suivant la souscription, néanmoins lisez bien les conditions générales de tous vos contrats pour vous assurez de ne pas payer deux fois pour la même garantie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *